Soutenance de thèse de Kouassi DIE

Ecole Doctorale
Langues Lettres et Arts
Spécialité
ARTS : Arts plastiques
établissement
Aix-Marseille Université
Mots Clés
Contemporanéité,Art,Sculpture,Objet,Jeu,Mutation
Keywords
Contemporaneity,Art,Sculpture,object,Game,Mutation
Titre de thèse
La double contemporanéité de l'art:la sculpture entre l'objet modelé et l'objet manufacturé.Un jeu de création en perpétuelle mutation.
The double contemporaneity of art:sculpture between the modeled object and the manufactured object. A set of creation constantly changing.
Date
Jeudi 15 Novembre 2018 à 14:30
Adresse
Faculté des arts, lettres, langues et sciences humaines 29 Avenue Robert Schuman, 13100 Aix-en-Provence
Jury
Directeur de these Sylvie COELLIER Université Aix-Marseille
Rapporteur Paul-Louis RINUY Université Paris 8
Rapporteur Itzhak GOLDBERG Université de Saint-Etienne
Examinateur Michel GUéRIN Université Aix-Marseille

Résumé de la thèse

La notion de « double contemporanéité » de l’art souhaite s’inscrire dans une démarche plastique et théorique actuelle. Cette notion, aux allures de concept, semble contester le nouvel ordre artistique qui se cache sous la bannière de la locution « art contemporain ». Avant d’être un concept, la double contemporanéité est d’abord une observation : celle du rejet ou de l’exclusion de certains objets d’art du temps-contemporain-actuel. En Occident, en Orient, et en Afrique, on parle couramment d’ « art contemporain » pour désigner certaines productions artistiques d’aujourd’hui. Ainsi, l’expression « art-contemporain : en un seul mot» (Jean-Pierre Cometti) semble désigner une « logique » artistique actuelle. Quels sont les objets que nous rassemblons sous cette expression ? Sur quelles bases objectives peut-on déterminer la « temporalité » de l’objet contemporain, c’est-à-dire son rapport à l’actuel ou à l’inactuel ? Face à ces interrogations, cette thèse défend l’ambigüité du terme « contemporain » à travers le concept de la « double contemporanéité ». Aujourd’hui, quels types d’objets d’art méritent le qualificatif d’œuvre contemporaine ? Qu’est-ce que le contemporain ? A travers ma double expérience de la sculpture, je défends la contemporanéité de certains objets d’art actuels par rapport à l’idée paradoxale que l’on peut leur assigner. Ainsi, la première partie de la thèse invite au parcours du scénario d’un « jeu de rôle ». Existe-t-il des rapports entre l’art et le jeu ? Ce jeu nous conduit à l’art contemporain, à son histoire et introduit par la même occasion mon immersion dans les polémiques qui motivent cette quête. Ainsi, je souligne l’usage du terme « contemporain » en ce qu’il peut renvoyer à l’ « anachronisme » des choses, comme le défendent Georgio Agamben et Georges Didi-Huberman. La deuxième partie de la thèse embrasse la notion de « double contemporanéité ». Stimulé par les transgressions, les réactions et les intégrations, ce « jeu de rôle » se positionne comme un repère. A partir de ce dernier, je situe ma position dans le « monde de l’art ». Depuis mon inclusion singulière, la double contemporanéité se dessine alors dans la confrontation entre « l’objet modelé » et « l’objet manufacturé ». Cette « hybridation » n’est-elle pas la marque visible d’un art de réconciliation ? A la question que pose le philosophe Michel Guérin, à savoir, « le jeu de l’art contemporain est-il à peu près le même que celui des époques modernes ? » ; cette étude tente de donner une réponse objective en s’appuyant quelque peu sur « Le triple jeu de l’art contemporain » (Nathalie Heinich).

Thesis resume

The notion of the “double contemporaneity’’ of art wishes to be part of a current plastic and theoretical approach. This notion, which looks like a concept, seems to challenge the new artistic order that is hidden under the banner of “contemporary art”. In the West, in the East, and in Africa, contemporary art is commonly used to refer to some of today’s artistic productions. Thus, the expression « contemporary-art: in one word » (Jean-Pierre Cometti) seems to be a current artistic logic. What are the objects we collect under this expression? On which objective bases can we determine the "temporality" of the contemporary object, that is to say its relation to the current or the outdated? Face with these questions, this thesis defends the « ambiguity » of the contemporary term through the concept of the « double contemporaneity ». Before being a concept, the double contemporaneity of art is an observation of some art objects rejection or exclusion from contemporary times. Today, what types of artwork deserve the label of contemporary work? What is the contemporary? In this analysis, through my double experience of contemporary sculpture, I defend the contemporary of the art object in relation to the paradoxical idea that can be assigned to it. Thus, the first part of this thesis invites to the course of a scenario of a « game of roles ». Is there a relationship between art and game? This game leads us to contemporary art, to his history and introduces my immersion into the polemics that motivate this quest.So I emphasize the use of the contemporary term in what it refers to the “anachronism” of things, as Giorgio Agamben and Georges Didi-Huberman argues. The second part of this investigation embraces the concept of the "double contemporaneity". Stimulated by transgressions, reactions and constant integrations, this role-play is positioned as a landmark. From this point of view, I situate my position in the « world of art ». From the singularity of my inclusion, the « double contemporaneity » of art emerges in the confrontation between « the object modeled » and « the manufactured object ».Is not this “hybridization” the visible mark of a reconciliation of art? To the question posed by the philosopher Michel Guérin, namely, « is the game of contemporary art more or less the same as that of modern times? », this study attempts to give an objective answer in relying somewhat on « The triple game of contemporary art » (Nathalie Heinich).