Comité de Suivi de Thèse (CST)

Comité de suivi de thèse

Définition du comité de suivi individuel du doctorant dans l’article 13 de l’arrêté de mai 2016 :

Un comité de suivi individuel du doctorant veille au bon déroulement du cursus en s'appuyant sur la charte du doctorat et la convention de formation. Il évalue, dans un entretien avec le doctorant, les conditions de sa formation et les avancées de sa recherche. Il formule des recommandations et transmet un rapport de l'entretien au directeur de l'école doctorale, au doctorant et au directeur de thèse. Il veille notamment à prévenir toute forme de conflit, de discrimination ou de harcèlement. Les modalités de composition, d'organisation et de fonctionnement de ce comité sont fixées par le conseil de l'école doctorale. Les membres de ce comité ne participent pas à la direction du travail du doctorant.

La Charte du doctorat d’AMU précise :

Article 11 – Au cours de la première année de thèse, il est mis en place un comité de suivi individuel du doctorant dont le rôle est de veiller au bon déroulement de la thèse en s’appuyant sur la présente charte et la convention de formation (cf. article 10). Il lui appartient en outre d’évaluer, à l’occasion d’un entretien avec le doctorant, les conditions de sa formation et les avancées de sa recherche. Le comité de suivi individuel du doctorant formule des recommandations et transmet un rapport de l’entretien au directeur de l’école doctorale, au doctorant et au directeur de thèse. Il pourra le cas échéant jouer un rôle de médiation en cours de thèse. Les modalités de composition, d’organisation et de fonctionnement de ce comité sont fixées par le conseil de l’école doctorale. Ses membres ne participent pas à la direction du travail du doctorant.

Enfin, l’article 9 du règlement intérieur de l’ED 354 ajoute :

Conformément aux préconisations des textes officiels (arrêté du 25 mai 2016, Règlement intérieur du Collège Doctoral d’AMU et Charte du Doctorat), un Comité de suivi de thèse sera mis en place en fin de 2è année pour chaque doctorant (fin de 1è année pour les doctorants inscrits en mention « Théorie et pratique de la création artistique ou littéraire »), puis en fin de chaque année suivante. La composition et l’organisation de ces Comités de suivi de thèse sont prises en charge par l’ED 354, en collaboration avec les unités de recherche, et font l’objet d’un document de cadrage élaboré et voté en Conseil d’ED. A l’issue de l’entretien, un rapport est transmis au secrétariat de l’École. En cas de problème avéré, le directeur de l’ED évalue d’abord la nature et la gravité du problème rencontré en discutant avec les signataires de la charte de thèse (doctorant, directeur de thèse et directeur d’unité) et met en place le cas échéant une procédure de médiation pour trouver une solution au problème rencontré.

 

En se fondant sur ces différents textes, le Conseil de l’ED 354 a formalisé l’organisation et la tenue des comités de suivi de thèse selon les modalités suivantes :

— le comité est formé de deux membres, l’un interne à l'unité de recherche du. de la doctorant.e (à l’exclusion du. de la directeur.rice de thèse), l’autre appartenant à une autre unité de recherche de l’ED ; ce comité suivra le.a doctorant.e tout au long de son cursus, dans la mesure du possible ;

— le référent « comité de suivi de thèse » de chaque laboratoire désigne le membre interne, en accord avec le.la directeur.rice, et l’ED désigne le membre externe ; le Conseil de l’ED 354 valide la composition des comités ;

— une ou deux journées sont organisées par l’ED en fin d’année pour la tenue des comités.

 

Déroulement du comité et remise du rapport :

— le but des comités de suivi de thèses est avant tout de limiter les abandons, de soutenir les doctorant.e.s en détectant d’éventuels problèmes, conflits ou souffrances et d’accompagner le.la doctorant.e dans son parcours. Il ne s’agit en aucun cas pour les membres du comité de faire une pré-soutenance ou de formuler des avis sur le fond du sujet. Il est demandé aux comités de faire particulièrement attention à l’avancée des travaux, et à interroger les doctorants sur le calendrier prévu pour la soutenance de leur thèse (tout particulièrement les doctorants ayant obtenu un financement pour leur thèse) ;

— en amont de la tenue du comité, le.a doctorant.e fera parvenir aux deux membres du comité la grille prévue à cet effet, soigneusement renseignée ;

—tout.e doctorant.e ayant eu une interruption médicale pendant son année de thèse (congés maladie de plus de deux mois, congés maternité…) doit le signaler lors du CST et envoyer les documents justificatifs à l’ED ;

— quelque temps après la tenue du CST, le.a doctorant.e reçoit copie du rapport rédigé par le comité qui l’a entendu.e et devra déposer cette fiche d’évaluation sur ADUM pour toute nouvelle inscription à partir de l’entrée en 3è année (en 2è année pour la mention « Pratique et théorie de la création littéraire et artistique ») ;

— la fiche d’évaluation, visible sur ADUM, est indispensable pour toute réinscription et pour toute dérogation.

Formulaire d'évaluation